Logements adaptés pour les personnes handicapées en France

Publié: | Par Sunrise Medical
Logements adaptés pour les personnes handicapées en France

Devenir handicapé à cause de l'âge, d'une blessure ou d'une maladie, ou constater que votre mobilité s'est détériorée entraîne une foule de défis au quotidien. L'un d'entre eux est de s'assurer que votre maison est adaptée. Quels que soient votre handicap et vos besoins, il est possible d’effectuer des adaptations de votre logement actuel ou de déménager dans une résidence ou une propriété adaptée et sécurisante.

Adapter un logement à un handicap

La première solution est de rester dans la maison ou l’appartement actuellement occupé. Cette option est particulièrement intéressante pour ceux qui sont propriétaires de leur logement ou lorsque l’habitation est un legs familial auquel on est attaché.

Si vous avez besoin d'adaptations spécifiques à votre handicap, la Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre département de résidence ou le Centre Communale d’Action Sociale (CCAS) peuvent vous accorder différentes aides. Après une évaluation du logement par une équipe pluridisciplinaire, ces organismes vont proposer des aménagements et en financer tout ou partie selon le type de handicap et la configuration du domicile. Ces aménagements peuvent aller de barres de soutien dans la salle de bains à l’installation d’une cuisine adaptée, en passant par la mise en place d’un ascenseur intérieur.

Chaque CCAS et MDPH disposant de ses propres fonds, il est nécessaire de se rapprocher d’eux afin d’obtenir des détails sur le montant des aides accordées pour adapter un logement à un handicap particulier.

Il faut également savoir que les personnes handicapées, quelle que soit leur situation, bénéficient automatiquement de l’exonération de la taxe d’habitation et de la taxe foncière, et d’une réduction d’impôts lorsque des travaux sont réalisés pour adapter une habitation.

quickie life

Louer un logement

Si vous en avez les moyens, vous pourriez acheter une nouvelle maison, ou un appartement adapté à votre handicap. La Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) propose par le biais de son réseau d’agences des biens immobiliers adaptés au handicap. Ainsi, la loi impose des aménagements pour le handicap dans les logements : place de stationnement devant l’habitation, passage éclairé et aménagé d'1 m 40 minimum de large pour l’accès à la porte d’entrée, accès à toutes les pièces y compris cave et balcon.

Toutefois, il faut savoir que ces dispositifs rendus obligatoires par une loi de 2005 sont aujourd’hui remis en question par le projet ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) qui sera discuté au Sénat à partir du 23 juillet. Ainsi, cette future loi réduit le nombre de logements neufs en location accessibles aux handicapés de 90 %. Les logements seront désormais évolutifs, c’est-à-dire prévus pour accueillir des adaptations futures à un handicap si nécessaire.

Appartement protégé

Si vous avez besoin d’aide au quotidien, vous pouvez essayer un appartement protégé. Ce mode de résidence a l’avantage de vous laisser une totale autonomie tout en bénéficiant des adaptations nécessaires au handicap et d’un personnel surplace en permanence.

Il peut y avoir des espaces communs tels que jardin, salon ou salle TV et une aide d'urgence 24 heures sur 24 par le biais d'une alarme.

Vivre en famille d’accueil

Depuis quelques années, les familles d’accueil pour les personnes handicapées se multiplient et séduisent beaucoup de personnes. L’accueil se fait à titre onéreux, et la personne prise en charge est « nourrie, logée, blanchie ». Généralement, l’accueillant reçoit un salaire et un loyer. L’accueil peut être temporaire ou permanent.

Les familles d’accueil doivent avoir été agréées par le Conseil Général pour que la personne accueillie puisse bénéficier de toutes les aides auxquelles elle a droit. La liste des familles d’accueil est disponible auprès de la MDPH de votre département.

fauteuils roulants legers quickie

Aide financière pour la location ou l’achat d’un logement adapté

Si vous n'avez pas les revenus nécessaires pour payer le logement de votre choix, il y a des prestations qui peuvent vous aider, et notamment l'allocation logement. De plus, vous pourrez également bénéficier d’autres prestations ponctuelles comme le chèque énergie qui permet de diminuer la facture de chauffage en hiver, d’allocations pour l’eau et le gaz, ou encore pour une installation téléphonique. Il est également possible de faire avancer le dépôt de garantie par la MDPH dans certains cas, ou de souscrire à une assurance garantie de loyer.

Il est également possible de bénéficier de prêts auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) tant pour s’équiper que pour acheter son propre logement. Dans tous les cas, il est nécessaire de s’adresser directement à la CAF du département dans lequel se situe le logement. En effet, d’un département à l’autre, les aides et les conditions d’attribution peuvent légèrement varier.

 

Le logement est l’un des premiers éléments à envisager lorsque l’on a un handicap. En effet, en fonction de celui-ci, il faudra adapter l’habitation en installant par exemple un ascenseur ou une rampe d’accès. Tous ces aménagements peuvent être réalisés dans n’importe quel logement et être financés en partie ou en totalité par des organismes spécifiques.

Vous souhaitez être au courant des dernières informations sur la mobilité ? Nous vous invitons à vous inscrire au blog de Sunrise Medical où vous pourrez recevoir toutes nos dernières actualités.