Blog > Août 2018 > Escrime en fauteuil roulant : types et règles

Escrime en fauteuil roulant : types et règles

Publié:

Partagé:

La discipline d’escrime en fauteuil roulant remonte en Angleterre dans les annĂ©es 1950 Ă  l’HopĂ®tal de Stoke Mandeville, oĂą des soldats blessĂ©s lors de la Deuxième Guerre Mondiale venaient pour rĂ©cupĂ©rer et se rĂ©Ă©duquer.

Suite à ses débuts aux Jeux Olympiques de Rome en 1960, ce sport adapté complet est rapidement devenu très populaire et exige non seulement de la force physique, mais aussi de la précision, de la technique et du style.

Jay cushions

Escrime en fauteuil roulant : Un peu d’histoire

Le combat d’Ă©pĂ©e est pratiquĂ© depuis des millĂ©naires, mais la discipline d’escrime, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est nĂ©e au 19ème siècle, dĂ©finie comme l’art de la dĂ©fense et de l’attaque avec une Ă©pĂ©e. Le Baron Pierre de Coubertin, dĂ©fenseur passionnĂ© de ce sport, l’a incorporĂ© aux premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne. La catĂ©gorie fĂ©minine fut intĂ©grĂ©e en 1924.

L’escrime en fauteuil roulant cherche Ă  conserver l’esprit de son confrère non-adaptĂ©. Le fait qu’il soit considĂ©rĂ© comme un sport un peu classique a nourri l’intĂ©rĂŞt du public pour ce sport, avant qu’il ne devienne un des premiers sports paralympiques.

Un nouveau système de classification et de note fut intĂ©grĂ© aux Jeux Olympiques de SĂ©oul en 1988 afin de crĂ©er un terrain de jeu adaptĂ© aux athlètes souffrant de diffĂ©rents handicaps, système encore utilisĂ© aujourd’hui. Grâce Ă  ces nouveaux systèmes, la FĂ©dĂ©ration Internationale d’Escrime (FIE) a mis en place un processus de sĂ©lection des arbitres d’escrime en fauteuil roulant, permettant d’augmenter le nombre de compĂ©titions nationales et internationales.

Règles de base de l’escrime en fauteuil roulant 

  • En escrime adaptĂ©e, les participants combattent avec leurs fauteuils roulants fixĂ©s au sol, sans que cela n’attĂ©nue l’intensitĂ© ou la vitesse de cette compĂ©tition. Ă€ vrai dire, cela apporte aux compĂ©titeurs une meilleure stabilitĂ© du haut de leur corps, leur permettant de dĂ©montrer de très hauts niveaux de technique, exigeant une parfaite coordination des mains, une mobilitĂ© et des rĂ©flexes.
  • La longueur de la zone d’escrime est dĂ©finie au dĂ©but du duel (afin de fixer les fauteuils roulants) en fonction du participant ayant la plus faible envergure avec un bras Ă©tendu, avec le plus petit des deux choisissant stratĂ©giquement une distance plus longue ou plus courte.
  • Comme avec l’escrime conventionnelle, en escrime en fauteuil roulant les participants sont reliĂ©s Ă  une boĂ®te signal Ă©lectronique qui enregistre si une personne est touchĂ©e par l’arme de l’autre.
  • Tous les participants doivent ĂŞtre totalement Ă©quipĂ©s de vĂŞtements de protection pour couvrir leur visage, leur torse, leurs jambes et leurs mains.
  • Le premier Ă  atteindre cinq touches remporte le match.
  • Les participants ne doivent jamais blesser l’adversaire, et les armes ne peuvent pas ĂŞtre modifiĂ©es.
  • Si un participant a des difficultĂ©s Ă  attraper ou contrĂ´ler l’arme Ă  la main, celle-ci peut aussi ĂŞtre attachĂ©e Ă  son bras.
  • Le fauteuil roulant ne doit pas ĂŞtre rigide, et il doit ĂŞtre haut de 53cm. Le dossier doit mesurer au moins 15 cm de hauteur et doit ĂŞtre inclinĂ© Ă  90° (sauf exception), tandis que les accoudoirs Ă  l’opposĂ© doivent mesurer au moins 10cm.
  • Bien que n’Ă©tant pas obligatoire, le coussin peut mesurer jusqu’Ă  10cm de hauteur.
  • L’angle des roues du fauteuil doivent ĂŞtre conformes aux mesures dĂ©finies officiellement.

fauteuils roulants legers quickie

Les diffĂ©rentes catĂ©gories d’escrime en fauteuil roulant

L’escrime en fauteuil roulant peut-ĂŞtre pratiquĂ©e Ă  la fois par les hommes et les femmes en fauteuil roulant, les amputĂ©s ou ceux souffrant d’une lĂ©gère paralysie cĂ©rĂ©brale. Les catĂ©gories d’arme sont les mĂŞmes qu’en escrime classique (fleuret, sabre ou Ă©pĂ©e).

La classification des participants se fait selon une sĂ©rie de tests qui Ă©valuent la capacitĂ© Ă  Ă©tendre latĂ©ralement ou incliner le torse avec ou sans arme. Les mouvements pris en compte concernent la technique et la dĂ©fense. La capacitĂ© Ă  Ă©tendre les muscles supĂ©rieurs et infĂ©rieurs du dos, l’Ă©quilibre latĂ©ral avec les bras repliĂ©s avec ou sans armes sont tous Ă©valuĂ©s.

Les notes suivantes sont attribuées pour chacun de ces tests :

  • 0 points : si le mouvement ne peut pas ĂŞtre effectuĂ©
  • 1 point : si le mouvement est mal exĂ©cutĂ© avec un minimum de mouvement.
  • 2 points : si l’exĂ©cution est faible mais le mouvement est net.
  • 3 points : si l’exĂ©cution est normale.

Grâce Ă  ce système de point utilisĂ© en tandem avec d’autres facteurs de l’escrime en fauteuil roulant, cinq catĂ©gories sont gĂ©nĂ©ralement utilisĂ©es :

CatĂ©gorie 1A. Les participants ne peuvent bouger dans leur fauteuil roulant et souffrent d’un handicap leur empĂŞchant d’Ă©tendre le coude de leur bras tenant l’arme.

CatĂ©gorie 1B. Les participants ne peuvent bouger dans leur fauteuil roulant et souffrent d’un handicap empĂŞchant le mouvement des doigts de leur bras tenant l’arme.

Catégorie 2. Le participant peut bouger dans son fauteuil roulant.

CatĂ©gorie 3. Le participant peut bouger dans son fauteuil roulant mais ne peut utiliser ses jambes pour l’aider.

CatĂ©gorie 4. Le participant peut bouger dans son fauteuil roulant et utiliser ses jambes pour l’aider.

Si un de ces sports ou tout autre sport pour personnes souffrant d’handicap vous intĂ©ressent, jetez un Ĺ“il sur notre gamme de fauteuil roulant de sport. Vous trouverez aussi des articles sur comment pratiquer un sport lorsque vous souffrez d’handicap. Rendez-vous sur notre blog et inscrivez-vous pour recevoir les toutes dernières infos chaque mois.