Blog > Janvier 2020 > Comment embaucher un auxiliaire de vie pour une personne dépendante ?

Comment embaucher un auxiliaire de vie pour une personne dépendante ?

Publié:

Partagé:

Les personnes dĂ©pendantes ont besoin d'une palette de soins que leurs proches ne peuvent pas toujours leur fournir Ă  100 %. Dans ces cas, il est normal d'envisager l'embauche de soignants pour personnes dĂ©pendantes, des professionnels qui amĂ©liorent considĂ©rablement la qualitĂ© de vie des personnes dĂ©pendantes et de leurs familles.

Cependant, cette dĂ©cision, bien que nĂ©cessaire, n'est pas toujours facile Ă  prendre. Comment savoir si la personne engagĂ©e est la bonne ? Quelles sont la formation et les compĂ©tences que ces professionnels doivent possĂ©der ? Existe-t-il une aide financière pour l'embauche de personnes s'occupant de personnes Ă  charge ?

Nous répondons ci-dessous à quelques questions fréquentes sur l'embauche d'aides familiales professionnelles.

Qui peut avoir droit Ă  une aide Ă  domicile ?

Les services d’aide et d’accompagnement Ă  domicile peuvent ĂŞtre proposĂ©s aux personnes dĂ©pendantes, âgĂ©es ou handicapĂ©es ou aux familles vulnĂ©rables. L’embauche peut se faire par le biais du service public mais aussi Ă  titre privĂ©.

Quels sont les diffĂ©rents types d’aide Ă  la personne ?

Les services Ă  la personne (SAP) sont constituĂ©s par toutes les activitĂ©s d’assistance aux personnes, qu’il s’agisse d’assurer la garde d’enfant, d’effectuer des tâches mĂ©nagères ou d’assister au quotidien des personnes dĂ©pendantes.

Les services d’aide et d’accompagnement Ă  domicile (SAAD) sont des prestataires publics ou privĂ©s qui assurent de l’assistance au quotidien, aussi bien au niveau de l’autonomie de la personne que des activitĂ©s sociales. Ces services sont soumis Ă  une autorisation dĂ©partementale.

Les services de soins infirmiers Ă  domicile (SSIAD) sont des services mĂ©dico-sociaux qui interviennent au domicile des personnes âgĂ©es, des personnes en situation de handicap et des personnes de moins de 60 ans atteintes de pathologies chroniques ou prĂ©sentant certains types d’affection afin de leur dispenser des soins. Leur but est d’Ă©viter les hospitalisations mais Ă©galement de simplifier le retour au domicile après un sĂ©jour en Ă©tablissement de soins. Ces services sont fournis par des infirmiers diplĂ´mĂ©s, qui assurent Ă©galement la coordination des soins avec les mĂ©decins, la sĂ©curitĂ© sociale et tout autre acteur impliquĂ©.

Enfin, afin de proposer une rĂ©ponse plus complète aux personnes dĂ©pendantes, les services polyvalents d’aide et de soins Ă  domicile (SPASAD) ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s en 2005. Les SPASAD proposent Ă  la fois un accompagnement quotidien dans les actes de la vie courante (hygiène, sorties, repas, etc.) et des soins mĂ©dicaux et/ou infirmiers.

Comment bĂ©nĂ©ficier d’une aide Ă  domicile ?

Les services d’aide Ă  la personne peuvent ĂŞtre fournis par trois types de prestataires : les centres communaux d’action sociale (CCAS), des entreprises privĂ©es et des associations.

Pour en bĂ©nĂ©ficier, il est possible de s’adresser directement au prestataire de son choix, et dans ce cas, aucune aide financière ne sera fournie. On peut Ă©galement passer par la SĂ©curitĂ© sociale, une assistante sociale ou une complĂ©mentaire santĂ© afin de bĂ©nĂ©ficier d’aides financières.

Quelles sont les aides Ă  l’embauche d’une auxiliaire de vie ?

Il en existe plusieurs qui correspondent à différentes situations

L’APA (allocation personnalisĂ©e d’autonomie) est une allocation destinĂ©e aux personnes âgĂ©es de 60 ans et plus en perte d’autonomie. Elle peut ĂŞtre versĂ©e pour compenser l’embauche d’une aide Ă  domicile ou pour payer une partie des frais d’un EHPAD (Ă©tablissement d’hĂ©bergement pour personnes âgĂ©es dĂ©pendantes).

ExonĂ©rĂ©e d’impĂ´ts, elle est versĂ©e par le DĂ©partement et ne peut ĂŞtre cumulĂ©e avec d’autres aides. Son montant dĂ©pend du degrĂ© de dĂ©pendance et de plusieurs autres facteurs (dĂ©placement, zone gĂ©ographique, etc.) et Ă©tait compris en 674 € et 1 745 € en 2019.

L’Aide-mĂ©nagère est destinĂ©e aux personnes d'au moins 65 ans (ou 60 ans pour les personnes reconnues inaptes au travail) et soumise Ă  des conditions de ressources. La demande se fait directement auprès du CCAS. Le versement s’effectue directement auprès de l’Ă©tablissement ou l’association qui effectue les prestations.

Les aides des caisses de retraite peuvent ĂŞtre financières ou matĂ©rielles (achat de barres d’appui ou de siège de douche par exemple). Leur montant et leur mode d’attribution varient en fonction des caisses.

La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide destinĂ©e aux personnes prĂ©sentant un taux d'invaliditĂ© d'au moins 80 % avec attestation de la maison dĂ©partementale des personnes handicapĂ©es (MDPH). L’aide peut ĂŞtre utilisĂ©e pour embaucher un tiers ou pour dĂ©dommager une personne de la famille apportant son aide au quotidien. La PCH peut ĂŞtre cumulĂ©e avec l’Allocation adulte handicapĂ©e (AAH). Le montant de la PCH est très variable en fonction des situations.

L’Aide mĂ©nagère en faveur des personnes handicapĂ©es dans le cadre de l'aide sociale peut ĂŞtre attribuĂ©e si le bĂ©nĂ©ficiaire a un taux d'invaliditĂ© d'au moins 80 % reconnu par la MDPH, ou un taux d'incapacitĂ© compris entre 50 % et 79 % relevant de la restriction substantielle et durable Ă  l'emploi, ou s’il bĂ©nĂ©ficie d’une pension d’invaliditĂ© de 2e catĂ©gorie. La demande se fait auprès du CCAS, et permet d’obtenir le financement de 40 heures d’aide mensuelle pour une personne seule ou de 64 heures pour une personne en couple. Il faut cependant savoir qu’une participation de 50 centimes est demandĂ©e par heure.

Est-il plus abordable d'engager une aide familiale Ă  titre privĂ© ?

Les familles qui cherchent des soins Ă  domicile pour leurs proches sont souvent confrontĂ©es Ă  un nombre dĂ©concertant de choix ; l'une des dĂ©cisions majeures que les familles doivent prendre est de savoir si elles veulent engager une aide Ă  domicile par l'intermĂ©diaire d'une agence de soins Ă  domicile ou si elles veulent engager une infirmière ou une aide-soignante indĂ©pendante. L'accessibilitĂ© financière est l'une des principales raisons pour lesquelles les familles engagent un soignant privĂ©, ce qui leur Ă©vite les coĂ»ts souvent exorbitants d'une agence. Un soignant privĂ© nĂ©gocie de manière indĂ©pendante ses services de soins directement avec les familles au lieu de passer par une agence. La plupart des familles trouvent que les infirmières ou aides-soignantes Ă  domicile recrutĂ©es dans le secteur privĂ© sont hautement qualifiĂ©es et moins coĂ»teuses, ce qui leur permet d'optimiser leurs dĂ©penses de soins Ă  domicile.

De plus, en embauchant Ă  titre privĂ©, vous pouvez utiliser le chèque emploi service universel (CESU). Ce système vous permet d’ĂŞtre remboursĂ© de 50 % des frais de salaires sous forme de crĂ©dit d'impĂ´ts (impĂ´t sur le revenu).