Sur les ondes : l'histoire de ma carrière

Publié: | Par Sunrise Medical
Sur les ondes : l

Le 21 Janvier 1993 je me suis retrouvé dans un accident impliquant cinq voitures et sept personnes blessées. Parmi ces sept personnes, j’étais le plus gravement blessé. Au moment où cela s’est produit, j’étais en état de choc et je ne me suis pas rendu compte de l’étendue de mes blessures. J’étais assis à l’arrière de la voiture, et je me suis dit que je devais sortir pour aider tout le monde. 

Auparavant, je travaillais dans le milieu médical en tant que Technicien Médical Urgentiste à Los Angeles, employé par une entreprise d’ambulance locale. Lorsque j’ai essayé de me lever, je n’arrivais pas à bouger, et je me souviens avoir entendu un pop dans ma poitrine. Les heures qui ont suivi sont floues. Je me souviens que l’entreprise d’ambulance, pour laquelle je travaillais, était la première sur place. Je les ai reconnus et ils m’ont reconnu. Lorsque je suis arrivé à l’hôpital, j’étais inconscient pendant quelques semaines, mais je me souviens que le médecin m’a expliqué que je ne pourrais plus jamais marcher. J’ai été diagnostiqué comme quadriplégique C6-C7, et j’ai passé presque huit mois à l’hôpital et dans des centres de rééducation.

Jay cushions

Trouver une nouvelle carrière

J’ai toujours adoré la musique, et après mon accident j’ai décidé de me lancer dans cette carrière. Malheureusement, les instruments dont je jouais, comme le clavier et la trompette, exigeaient une mobilité précise des doigts, que je venais de perdre. J’ai donc entrepris de trouver quelque chose de productif à faire, car j’ai toujours été actif avant mon accident.

Six années plus tard, un ami à moi qui avait sa propre émission de radio m’a invité dans sa station. À ce moment-là j’avais lancé mon entreprise d’électronique, et il souhaitait que je partage mon histoire en tant qu’entrepreneur souffrant d’un handicap. Après l’émission, je lui ai demandé « que dois-je faire pour être à la radio comme toi ? ». Il m’a expliqué qu’il avait créé sa propre émission radio, et qu’il l’avait financé par ses propres moyens. C’est pourquoi j’ai commencé à penser « J’ai la tchatche, alors je peux le faire ». Alors de 2000 à 2005 j’ai produit et animé une émission appelée « Faire face au Défi » qui avait pour sujet la vie avec un handicap, et comment faire face aux défis quotidiens. Comme vous pouvez l’imaginer, animer une émission, la financer vous-même et trouver des sponsors prend énormément de temps et s’avère être un énorme défi.

En 2006, j’ai décidé de suivre une formation dans une école de radiodiffusion, pour pouvoir gagner de l’argent en faisant ce que j’aime. Je me suis inscrit à l’Académie de Diffusion Radio et TV à Huntington Beach, en Californie. Avant de m’inscrire, le directeur m’a expliqué qu’il y aurait une partie du programme que je ne pourrais pas accomplir, en raison du manque de mobilité dans mes doigts, ainsi que les difficultés que je rencontrerai à rentrer dans les studios à cause de mon fauteuil roulant. Ces défis pourraient m’empêcher de terminer ma formation. Je suis donc rentré chez moi, totalement découragé, et j’ai commencé à croire que ce n’était pas fait pour moi.

Un mois plus tard, une suite d’évènements m’a poussé à emménager à 15 miles de l’école. Je me suis mis à penser que je devais au moins essayer, et si j’échouais, au moins j’aurais fait de mon mieux. Les cours ont duré sept mois, et après ces sept mois, j’ai obtenu mon diplôme avec l’une des moyennes les plus élevées parmi les meilleures notes de l’histoire de l’école, et j’ai réussi à intégrer le mur d’excellence académique. Suite à l’obtention de mon diplôme, la recherche d’emploi a démarré. Après des mois à envoyer des CV et des cassettes d’audition, je n’avais toujours aucune piste concrète. Au moment de renoncer, le directeur des emplois à l’Académie m’a contacté pour me dire qu’une station d’informations locale cherchait un assistant de production pour l’information. Sachant que je n’avais aucune chance d’obtenir cet emploi, je me suis dit que ce serait une bonne opportunité de m’entraîner à passer des entretiens.

Chercher un emploi

Je me suis donc rendu à CBS Radio à Los Angeles et j’ai été accueilli à l’entrée par le directeur de l’information. Il m’a donné un formulaire à remplir, et m’a dit qu’il serait de retour dans 20 minutes pour voir où j’en étais. J’ai regardé le crayon à papier et le formulaire, et je me suis demandé comment j’allais pouvoir le remplir sans avoir recours au mouvement de mes doigts. Même si j’avais déjà essayé d’écrire avec une prothèse, nous savons tous à quel point ces formulaires sont écrits petits. Lorsque ma femme m’a déposé pour mon entretien, je lui avais demandé de venir me chercher lorsque j’aurais terminé. Mais elle souhaitait rester au cas où j’aurais besoin d’elle, et je lui en suis vraiment reconnaissant pour ça. J’ai sauté dans un ascenseur, je suis descendu au parking pour la retrouver, et je lui ai demandé de m’aider à remplir le formulaire. Une fois le formulaire rempli, je suis remonté à l’accueil. Le directeur de l’information était là à m’attendre, se demandant ce que j’étais devenu. Je lui ai expliqué que j’avais dû aller aux toilettes.

Après l’entretien, j’ai appelé mon directeur des emplois pour le remercier de m’avoir parlé de cette opportunité de travail. J’étais encore persuadé que je n’aurais pas ce travail, car nous étions encore deux candidats. À ma grande surprise, j’ai réussi à obtenir ce travail, et ma vie a totalement changé. Après avoir travaillé quelques mois là-bas, un ancien camarade de classe m’a parlé d’une opportunité de travail dans une filiale de NBC Radio. J’ai fini par obtenir ce poste chez NBC, en plus de celui chez CBS que j’avais déjà. Je suis donc passé d’aucun emploi, à deux emplois. J’ai gravi les échelons dans la filiale de NBC News Radio jusqu’à atteindre le poste de manager, m’obligeant à quitter mon emploi chez CBS.

Un des nombreux défis que j’ai dû affronter lorsque je me déplaçais pour interviewer les gens était ma position basse dans mon fauteuil. C’est pourquoi je suis vraiment reconnaissant envers la technologie d’élévation de siège. Mesurant 168cm, lorsque je suis élevé de 20cm, je peux regarder les gens dans les yeux et ça, c’est super cool.

Zippie fauteuils roulants electriques pour enfants

Réussite

Je suis aujourd’hui le chef d’agence et j’anime une filiale radio d’ABC news dans la région de San Bernardino/Riverside. Au fil des années, j’ai couvert des évènements majeurs, interviewé d’incroyables personnes (comme le Dr. Maya Angelou et Jérome Bettis du NFL Hall of Fame, et beaucoup d’autres encore), j’ai été le premier conférencier pour la EEOC, ambassadeur d’Abilities Expo, M.C., porte-parole, ambassadeur de marque et modérateur d’événement. J’ai vraiment pris mon pied. Ne laissez jamais la peur vous empêcher de faire de grandes choses.

À propos de l'auteur

Découvrez le site internet de Paul ici.