Equithérapie : les bases médicales de la thérapie avec les chevaux

Publié: | Par Sunrise Medical
Equithérapie : les bases médicales de la thérapie avec les chevaux

L’équithérapie est considérée comme une thérapie intégrante car elle agit positivement sur le développement cognitif, physique, social et occupationnel. Le fait qu’elle soit bénéfique à de nombreux niveaux fait d’elle un outil très utile pour améliorer la qualité de vie des personnes présentant un handicap.

En raison de sa pratique dans des environnements et conditions spécifiques aux patients ayant des handicaps moteurs ou intellectuels, l’équithérapie nécessite une préparation spécifique des professionnels qui la pratiquent, car en plus d’avoir des bases en équitation, ils doivent posséder des connaissances en thérapie physique, en psychologie et en enseignement.

L’équitation thérapeutique, ou équithérapie, est pratiquée depuis des siècles. En effet, l’équitation en Grèce Antique a toujours été recommandée comme méthode pour éviter et guérir différents maux du corps et de l’esprit. L’équithérapie telle qu’elle est connue aujourd’hui a été introduite aux États-Unis et au Canada dans les années 1900. En 1969 le premier centre d’équithérapie spécialisé a été créé, et la même année la NARHA a été formée comme association assurant la coordination et la reconnaissance des différentes thérapies.

Les avantages physiques et psychologiques de l’équithérapie

L’équithérapie est recommandée pour les personnes présentant des handicaps mentaux, physiques ou sensoriels, pour les personnes ayant des troubles psychologiques, linguistiques ou des difficultés d’apprentissage, et aussi pour les personnes ayant des problèmes d’aliénation ou de troubles sociaux. Elle peut être appliquée aux adultes comme aux enfants, ainsi que comme stimulateur pour les enfants en bas âge.

Pourquoi utiliser un cheval pour conduire ces thérapies ? Le cheval est un animal doux, calme, adapté et socialement accepté grâce à sa capacité à transporter des gens. En raison de leur grande taille, vous pouvez leur faire confiance dès que vous êtes en contact direct avec eux.

Au niveau physiologique, le cheval transmet de la chaleur à notre corps, ce qui aide les muscles et ligaments à se relaxer, et la circulation sanguine de l’animal stimule notre propre système de circulation.

De plus, le cheval transmet des pulsions rythmiques à la ceinture pelvienne, à la colonne vertébrale et aux jambes du cavalier, provoquant des stimulations capables de réguler la tonicité et la coordination des muscles. La vitesse du cheval émet aussi un mouvement moteur en trois dimensions et une sensation de mouvement et d’élan vers l’avant.

En résumé, parmi les bienfaits liés à l’équithérapie, on retrouve le développement de la tonicité musculaire en faisant travailler plusieurs muscles à la fois, une augmentation de la force, de la résistance, de l’équilibre et de la coordination, et une amélioration de la dextérité motrice.

Quant aux bienfaits psychologiques de l’équithérapie, il permet aux personnes qui la pratiquent d’associer les sensations physiques à de nouvelles réactions psychologiques en lien avec eux-mêmes et leur environnement.

Presque toutes ces sensations sont liées aux zones psycho-affectives, ainsi qu’à la stimulation cognitive et l’expression. C’est pourquoi l’équithérapie améliore l’estime et la confiance en soi, développe l’autonomie et le contrôle de soi, améliore la communication, la concentration et l’attention, et fait grandir le respect pour les animaux.

equitherapie

Les différents types d’équithérapie

Parmi les autres maladies et handicaps pour lesquels l’équithérapie est recommandée, il y a les différentes scléroses ou autres maladies neurodégénératives, le spina bifida, les maladies traumatologiques, les traumatismes, l’autisme ou le syndrome de Down. Selon le type de patient et ses besoins et conditions, différentes formules d’équithérapie peuvent être recommandées :

Équitation instructionnelle 

Elle est centrée sur l’adaptation du cavalier au cheval, et à la stimulation affective envers le cheval. C’est une des thérapies les plus utilisées en équithérapie : elle emploie l’animal autant que son environnement et les participants (patient, professionnels, membres de la famille et accompagnants, etc…). Lorsque la thérapie se concentre uniquement sur la stimulation affective, il s’agit d’une autre discipline appelée équithérapie sociale.

Équitation adaptée

Plus qu’une thérapie, c’est un sport adapté aux personnes souhaitant pratiquer l’équitation comme choix conscient ou comme sport, mais qui nécessitent de l’aide pour grimper sur le cheval ou pour le monter en raison de leur handicap. L’équitation adaptée est considérée comme de l’équithérapie ou thérapie équestre car elle apporte les mêmes bienfaits que l’équitation instructionnelle et s’avère plus stimulante pour certains patients.

Hippothérapie

Cela consiste en des exercices physio thérapeutiques avec et sur un cheval, basés sur la neuropsychologie. Elle cherche à maximiser certains des bienfaits physiques de l’équithérapie, comme le transfert de chaleur corporelle du cheval à la personne, les pulsions rythmiques et le mouvement en trois dimensions.

Voltige thérapeutique

Proche de l’hippothérapie, la voltige thérapeutique consiste en des exercices de gymnastique sur le dos du cheval. Sa pratique améliore l’équilibre et la coordination des membres combinés.

L’équithérapie n’est pas une tendance ou une mode éphémère. Ses bienfaits au niveau physiologiques et psychologiques sont prouvés, et sont autant de raisons de promouvoir cette activité auprès de personnes présentant des handicaps. Alors, quand est-ce que vous vous y mettez ?

Profitez d’une vie active et autonome passe aussi par un équipement de qualité répondant parfaitement à vos besoins. Nous proposons une large gamme de fauteuils roulants manuels et fauteuils électriques qui feront la différence pour votre autonomie au quotidien. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions de mobilité, inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé.